Bandeau_équipe

│ L' ÉQUIPE │


L’équipe du projet Sculpture 3D associe étroitement des chercheurs de disciplines en Sciences Humaines et en Sciences dures de l’Université François Rabelais à Tours. Le noyau dur est constitué d’une historienne de l’art, Marion Boudon-Machuel, professeure et chercheuse au Centre d’études supérieures de la Renaissance (UMR 7323) de l’Université François-Rabelais de Tours, et de trois informaticiens, Gilles Venturini, professeur et chercheur au Laboratoire d'Informatique, Barthélemy Serres, ingénieur d’étude, et Damien Lestienne, assistant ingénieur. Collaborent également des étudiants du CESR en Master PCI (Kévin Coutelier, Saliha El Hammouti, Amandine Rault) ou en doctorat (Charlotte Fuchs), et des étudiants de Polytech Tours (Charly Moreau).

 

Marion Boudon-Machuel


 Centre d'études supérieures de la Renaissance (UMR 7323), Université François Rabelais de Tours, France

Professeur en histoire de l’art à l’Université François Rabelais de Tours, Marion Boudon-Machuel a porté une ANR sur la sculpture française des XVIe-XVIIIe siècles, et dirige actuellement Sculpture 3D tout en collaborant au projet ARVIVA (CESR). Elle s’intéresse à la sculpture française, italienne et flamande des XVIe et le XVIIe siècles, des artistes et des foyers de production, à la singularité de cet art en lien avec la peinture et l’architecture.

 

Gilles Venturini


Computer Science Lab (EA6300), Université François Rabelais, Tours, France
Gilles Venturini est Professeur en Informatique à l'Université François-Rabelais de Tours. Ses thèmes de recherche concernent les interfaces entre les données ou les outils de fouille de données et les utilisateurs ou experts du domaine, avec des thématiques incluant la visualisation de données complexes, la fouille visuelle de données, les interfaces interactives en 3D notamment.

 

 

Barthélemy Serres


Laboratoire d'informatique (EA6300), Université François Rabelais de Tours, France
Ingénieur-Chercheur diplômé de l'Université de Tours, il a débuté en tant qu'ingénieur à l'IRISA au centre INRIA Rennes Bretagne Atlantique. Il a ensuite travaillé dans le cadre de sa thèse de doctorat en collaboration avec l'équipe Inserm U930 sur la reconstruction 3D des fibres cérébrales à partir de données acquises lors des dissections de cerveaux. Il s'intéresse à l'acquisition 3D, le traitement de ces données et leur visualisation interactive et immersive. Dans ce projet, Barthélemy Serres coordonne les acquisitions 3D, leurs traitements et développe l’application informatique qui permettra au public de découvrir les sculptures en 3D.

 

Damien Letienne


Laboratoire d'informatique (EA6300), Université François Rabelais de Tours, France
Technicien 3D, il possède un parcours plutôt éclectique dans ce domaine.
Après avoir effectué des études au sein de la conception automobile, il se découvre un goût pour la conception et la modélisation 3D.
Sa polyvalence lui permettra d'évoluer par la suite en infographie architecturale et dessinateur-projeteur dans l'énergie durant de nombreuses années. Il rejoint l'équipe pour s'ouvrir aux technologies de saisie numérique, scanners et impression 3D, et participer à la conservation du patrimoine de sa région. Dans ce projet, Damien Létienne effectue l'acquisition 3D des différentes sculptures ainsi que leurs traitements.

 

Charlotte Fuchs


Depuis 2014, Charlotte Fuchs mène une thèse en histoire au C.E.S.R sous la direction de Pascal Brioist. De 2015 à 2016, dans le cadre de son doctorat, elle est chargée de mission pour le programme Sculpture 3D. Elle est notamment chargée de la veille documentaire ainsi que de la modélisation de la future exposition en 3D.

 

 

Saliha Magouh-El Hammouti


Auto entrepreneure, @Kulturae'Com Tours, France

Issue d’une double formation en Histoire et Histoire de l’Art, diplômée d’un Master 2 professionnalisant « Patrimoine Culturel Immatériel » au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours (CESR), elle intègre le projet dans le cadre de son stage de fin d’études. Aujourd’hui auto-entrepreneure, elle accompagne l’équipe « Sculpture 3D » sur deux pôles d’interventions : la communication digitale et numérique du projet ainsi que la création d’une série vidéo d’enquêtes sur les œuvres et les coulisses de l’exposition.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer